Creapole SA
Rue de l'Avenir 23
2800 Delémont
Switzerland
www.creapole.ch
T +41 32 544 50 00

info@creapole.ch
www.blog.creapole.ch
https://www.twitter.com/creapole
Creapole

17 06 2013
0

L'anglais ne tue pas le français...même dans les SMS !

Les résultats d’une étude du Fonds national suisse, qui a analysé le langage de 26'000 SMS en Suisse, tordent le cou à certaines idées reçues, qui voudraient que les anglicismes s’immiscent toujours plus dans notre langage courant et, partant, dans nos messages électroniques, appauvrissant ainsi les langues parlées localement. Dans les faits, des termes anglais ne sont utilisés qu’occasionnellement par 3,2% des rédacteurs de SMS alémaniques et par 2,4% des francophones.

Si on pousse l’analyse plus loin, on se rend compte que ces anglicismes sont en fait largement déjà passés dans la langue française ou allemande, comme par exemple jogging. On ne peut donc pas parler d’un appauvrissement de la langue au profit de l’anglais.

En revanche, l’étude a permis de constater un phénomène étonnant et beaucoup plus en adéquation avec le multilinguisme helvétique: 24% des messages sont partiellement rédigés dans une autre langue nationale, comme par exemple: «Wir sehen uns Mittwoch, je t’aime». A noter que le changement de langue est plus fréquent dans les SMS alémaniques (28%) que francophones (15%), la palme revenant aux messagers romanches (53%), les italophones se situant à 23%.

Autre point positif: l’orthographe des messages, que l’on imagine aisément chancelante, ne l’est pas tant que cela. Dans près de 90% des cas, les messages sont orthographiés correctement.

Enfin, cerise sur le gâteau, les quelques rares personnes à utiliser l’anglais dans leurs SMS font partie de la population la plus éduquée de Suisse. L’utilisation de cette langue supplémentaire va donc dans le sens d’un enrichissement du langage plutôt que d’un appauvrissement.

Commentaire

Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire