Creapole SA
Rue de l'Avenir 23
2800 Delémont
Switzerland
www.creapole.ch
T +41 32 544 50 00

info@creapole.ch
www.blog.creapole.ch
https://www.twitter.com/creapole
Creapole

15 09 2014
0

Les capacités de réplique de l'horlogerie suisse sont totalement sous-estimées

Apple Watch

Montre connectée - La Suisse maîtrise déjà les technologies contenues dans l'Apple Watch, clame Jens Krauss, expert du CSEM à Neuchâtel. L'institut est prêt à mettre ses brevets à disposition.

Contrairement aux nombreuses craintes émises ces derniers mois, à l'approche de la sortie de l'Apple Watch, la Suisse et son industrie horlogère disposent de tous les atouts technologiques pour répliquer, affirme Jens Krauss, le responsable de la division "systems" au Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM) de Neuchâtel. Selon ce spécialiste des technolgies embarquées sur l'homme, lesdites "wearable technologies", il n'y a rien de révolutionnaire dans ce que proposent la marque à la pomme ou ses quelques concurrents. L'horlogerie est en phase d'observation. Et le CSEM se dit prêt à mettre à disposition ses connaissances et ses brevets.

Source : Le Temps, édition du 12 septembre 2014.

Encart

Apple concurrence frontalement Swatch et Tissot, selon les analystes

Quelques heures après la présentation de la montre connectée d'Apple, mardi soir, les estimations sont tombées. Se basant sur le prix d'entrée (349 dollars) et sur le nombre de millions de poignets qu'elle pourrait habiller, les analystes ont livré leur verdict. D'après René Weber, de Vontobel, les ventes de montres de moins de 1000 francs, soit 13% de la valeur de ce que produisent les horlogers helvétiques, devraient être affectées. Il rappelle aussi que les marques d'entrée de gamme Swatch et Tissot représentent 21% des revenus de Swatch Group.

Kepler Cheuvreux, de son côté, a calculé que l'Apple Watch pourrait avoir un impact potentiel sur le résultat d'exploitation du groupe de l'ordre de 4 à 5%. Le scénario du pire est émis par Barclays, qui parle d'un effet négatif potentiel de 11%.

A l'instar de Nick Hayek, le patron de Swatch Group, qui devrait lancer un produit similaire l'an prochain, Jean-Claude Biver affiche sa sérénité : l'Apple Watch "manque de sex-appeal, elle est trop similaire aux modèles existants et sera obsolète dans quelques années", a réagi, dans Die Welt, le patron de la division horlogerie de LVMH.

Source : Le Temps, édition du 12 septembre 2014.

Commentaire

Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire