Creapole SA
Rue de l'Avenir 23
2800 Delémont
Switzerland
www.creapole.ch
T +41 32 544 50 00

info@creapole.ch
www.blog.creapole.ch
https://www.twitter.com/creapole
Creapole

17 10 2013
0

La technologie, un plus contre la récidive

Geosatis

La "puce GPS" est une chimère technologique. Mais pas les bracelets électroniques dernière génération. 

"Les puces électroniques implantables dans le corps existent et on peut leur faire faire beaucoup de choses, mais pas de géolocalisation." Adrian Ionescu, professeur au Nanolab de l'EPFL, le confirme : munir une puce sous-cutanée d'un système de localisation (GPS et/ou GSM) est impensable, car la barrière du corps est fatale au signal. Sans compter les problèmes de recharge, insolubles à une si petite échelle dans l'état actuel de la recherche.

Le bracelet électronique, en revanche, est très adapté à ce qu'on appelle le "tracking", ajoute le microélectronicien. Attention : on ne parle pas des bracelets électroniques de première génération, les seuls actuellement en usage en Suisse, qui ne servent qu'à déclencher l'alarme lorsque la personne sort d'un périmètre déterminé. Mais des bracelets GPS de la nouvelle génération, comme ceux développés, en collaboration avec l'EPFL, par une jeune entreprise du Noirmont, Geosatis SA : légers, ergonomiques, dotés d'une recharge mobile et de toutes sortes de ruses pour déjouer ou contourner les tentatives de se débarasser de l'objet, d'omettre de le recharger ou de se planquer au fond d'un trou indétectable.

"Nous ne prétendons pas être infaillibles, mais nos dispositifs augmentent considérablement la fiabilité de l'objet", résume José Demetrio, directeur de Geosatis, dont la clientèle est internationale, mais aussi suisse : plusieurs cantons testent les bracelets du Noirmont. Olivier Guéniat, commandant de la police jurassienne et blogueur de l'Hebdo, les a vus et estime qu'ils peuvent permettre "des développements très intéressants".

Vous pouvez lire l'article dans son intégralité en le téléchargeant ci-après.

Source : L'Hebdo n°41 du 10 octobre 2013, par Anne Lietti

Commentaire

Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire