Creapole SA
Route de Moutier 109
2800 Delémont
Switzerland
www.creapole.ch
T +41 32 420 37 40

info@creapole.ch
www.blog.creapole.ch
https://www.twitter.com/creapole
Creapole

10 04 2013
0

Malade, mais payé!

Un indépendant qui veut souscrire une assurance perte de gain doit être attentif: les primes varient énormément.

Un salarié accidenté ou absent pour cause de maladie continue généralement d’être rémunéré par le biais de l’assurance perte de gain de son employeur. Mais, pour les autres, il faut prendre des dispositions. Faute de quoi, les indépendants, les femmes au foyer et les chômeurs ne percevront aucun salaire s’ils tombent malades ou sont victimes d’un accident.

Même des salariés risquent, d’ailleurs, de se retrouver dans ce genre de situation. En effet, les patrons qui dirigent de petites entreprises ne concluent pas toujours une assurance perte de gain collective. La durée de versement du salaire est alors déterminée en fonction du nombre d’années de service: selon l’échelle de berne, qui va de trois semaines (la 1ère année) à six mois (après 20 ans).
 
Pour échapper à de grosses difficultés financières en cas d’incapacité de travail, mieux vaut donc contracter une assurance d’indemnités journalières. Et étudier le terrain avant de se lancer, car les primes varient fortement selon les prestataires: de 900 fr. à Sympany à 3436 fr. à Sanitas et même à 3592 fr. à CPT.

Comme on le voit, la prime annuelle est presque quatre fois plus élevée chez ces deux derniers. Or, Sanitas ne se montre pas pour autant plus généreux, puisqu’il ne verse des indemnités qu’à partir d’une incapacité de travail de 50%. CPT, en revanche, ne fixe aucun seuil minimal, contrairement aux autres assurances dont la prise en charge débute à 25%. Précisons encore que Visana accorde une pleine indemnité dès que l’incapacité atteint 66,6% et la CSS à partir de 70%. Il vaut donc la peine d’étudier des près les conditions de l’assureur avant d’arrêter son choix.

Source : Tout Compte fait, n°3, 27 mars 2013, prévoyance et impôts, p. 21

Commentaire

Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire