Creapole SA
Rue de l'Avenir 23
2800 Delémont
Switzerland
www.creapole.ch
T +41 32 544 50 00

info@creapole.ch
www.blog.creapole.ch
https://www.twitter.com/creapole
Creapole

09 02 2017
0

Retour sur notre événement "Innovation Lounge"

L'événement qui a parlé de connectivité

Le défi qu’offre la connectivité aujourd’hui, les opportunités de lier les objets les uns aux autres, les menaces pour certains métiers dits traditionnels sont notamment les questions qui ont été abordées jeudi dernier au Campus Strate J à Delémont. Cet événement, organisé par BaselArea.swiss et Creapole dont l’animation a été confiée à Gaetan Vannay, journaliste et conférencier, s’est tenu devant un parterre de plus de 130 industriels venus du Jura et des cantons voisins qui s’estime très satisfait d’y avoir participé.

« La connectivité offre l’opportunité de comprendre les besoins et les attentes des clients » affirme Vlad Trifa, directeur du Swisscom Digital Lab. Cette évolution technologique permet d’optimiser des processus et de servir les clients de façon plus optimale. Elle offre également la chance de penser au-delà du produit et de réfléchir à ce qu’apporte concrètement ce dernier au client. Pour expliquer cette évolution, Vlad Trifa mentionne l’exemple d’un fabricant d’ampoules LED - Gooee, leader mondial dans son domaine, qui a choisi de repenser les fonctionnalités de base de son produit afin d’offrir une valeur ajoutée au consommateur. Ceci lui a non seulement permis de rester dans la course, mais également de vendre son produit, alors très largement concurrencé sur le marché, à un prix nettement supérieur. De là est née l’ampoule LED avec des capteurs intégrés qui permet d’ajouter des fonctionnalités de sécurité au service de base, c’est-à-dire l’apport de lumière.

Quant à Arnaud Block, Brand Manager chez Fossil, il aborde le sujet de la connectivité en soulignant l’importance dans le secteur de l’horlogerie d’intégrer la technologie à la mode. Grâce à ces nouvelles opportunités, la naissance de la montre connectée a permis d’atteindre un certain public qui n’était jusqu’alors pas client du monde horloger. « Le consommateur né dans les années quatre-vingt a une mentalité d’achat totalement différente du client traditionnel. Il souhaite vivre une expérience et n’a plus de fidélité avérée pour une marque en particulier » souligne Arnaud Block.
A titre de rappel, le groupe Fossil compte une vingtaine de marques présentes sur le marché dans plus de 600 enseignes dans le monde. Le choix de saisir l’opportunité technologique de développer des montres connectées a permis à Fossil de mettre sur le marché, à ce jour, plus de 142 nouveaux produits.

A l’issue de ces impulsions technologiques et émotionnelles, un vif débat s’est entamé autour d’une table ronde. La question de l’utilité de connecter tous les objets, l’impact sur les libertés du consommateur que cela entrave et les opinions et émotions controversées au sujet de la montre connectée ont été abordées.

En conclusion, les invités ont saisi l’occasion d’échanger leurs points de vue et leurs contacts autour d’un apéritif dînatoire.

© Cet article est reproduit avec l’autorisation des Editions D+P SA, société éditrice du Quotidien Jurassien

Commentaire

Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire